The Demopædia Encyclopedia on Population is under heavy modernization and maintenance. Outputs could look bizarre, sorry for the temporary inconvenience

Dictionnaire démographique multilingue (première édition, 1958)

71

De Demopædia
Révision datée du 11 février 2010 à 09:13 par NBBot (discussion | contributions) (Paul Vincent et al., éd. 1958)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher



Introduction à Demopædia
Préface | Index général
Chapitres : 1. Généralités (index 1) | 2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2) | 3. État de la population (index 3) | 4. Mortalité et morbidité (index 4) | 5. Nuptialité (index 5) | 6. Fécondité (index 6) | 7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7) | 8. Migrations (index 8) | 9. Démographie économique et sociale (index 9)
Pages : 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 20 | 21 | 22 | 23 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 40 | 41 | 42 | 43 | 50 | 51 | 52 | 60 | 61 | 62 | 63 | 70 | 71 | 72 | 80 | 81 | 90 | 91 | 92 | 93

71

710

On étudie sous le nom de reproduction1 le processus de renouvellement des générations (cf. § 116) au sein des populations, considérées comme des ensembles renouvelés2 au sens mathématique de l’expression. On parle de reproduction brute3 lorsqu’on fait abstraction de la mortalité avant la fin de la période de procréation (620-1), et de reproduction nette4 dans le cas contraire.

711

Les indices (136-1) de reproduction (710-1) les plus usités sont dénommés taux de reproduction1. On les calcule en rapportant à l’effectif initial d’une génération féminine (116-5) ou masculine (cf. 116-4), réelle ou fictive, l’effectif des nés vivants du même sexe qui en sont issus. Sauf indication contraire, ces taux sont des taux de reproduction féminine2, représentant un nombre moyen de naissances féminines par fille nouveau-née de la génération procréatrice. Les taux de reproduction sont fréquemment exprimés pour cent. Le taux net de reproduction3, ou taux de reproduction nette3 (cf. 710-4), indique alors combien 100 filles nouveau-nées mettraient de filles au monde, dans les conditions de mortalité et de fécondité envisagées. Parallèlement, le taux brut de reproduction4, ou taux de reproduction brute4 (cf. 710-3), indique combien 100 filles nouveau-nées mettraient de filles au monde, dans les conditions de fécondité envisagées, en l’absence de toute mortalité depuis la naissance jusqu’à la fin de la période de procréation (620-1). C’est en réalité un indice de fécondité (cf. 634-3), matérialisant l’incidence de ce facteur dans la reproduction. Des taux de reproduction masculine5 peuvent être calculés de façon analogue, représentant un nombre moyen de naissances masculines par garçon nouveau-né de la génération procréatrice, et l’on a proposé l’emploi de divers taux de reproduction sexes combinés6. Les taux de reproduction sont généralement des taux du moment (153-4), sauf lorsqu’on précise qu’il s’agit de taux de reproduction de génération7 (cf. 153-5). A défaut de données suffisantes sur la fécondité par âge, on peut tenter d’évaluer le taux net de reproduction par l’intermédiaire de l’indice de remplacement8. Cet indice (136-2) s’obtient en calculant la valeur du rapport enfants-femmes (630-8), d’une part dans la population étudiée, d’autre part dans la population stationnaire (703-6) correspondant à la mortalité de ladite population, et en divisant la première des valeurs ainsi obtenues par la seconde.

  • 3. parfois dénommé taux de remplacement, ou encore taux de Bœckh, taux de Kuc-zynski ou taux de Bœckh-Kuczynski, du nom des démographes qui en ont respectivement introduit et popularisé l’emploi.

712

Divers procédés peuvent être envisagés pour calculer la composante légitime1 et la composante illégitime2 (cf. § 610) d’un taux de reproduction (711-1). L’un d’eux consiste à combiner des tables de fécondité (634-1) légitime et illégitime, avec une table de nuptialité (522-1); on obtient ainsi des taux de reproduction tenant compte de la nuptialité3.

713

. La vitesse de renouvellement des générations (cf. § 116) peut être caractérisée par la durée moyenne d’une génération1, ou intervalle entre générations successives1. Lorsqu’on envisage une succession de générations féminines, cet intervalle correspond à l’âge moyen des mères2 à la naissance de leurs enfants. On dit que les taux de reproduction (711-1) du moment (cf. 153-4) se rapportent à des générations hypothétiques3, ou générations fictives3, parce que ce sont des indices synthétiques (cf. 634-3) fondés sur des taux observés dans des générations différentes aux divers âges.

  • 2. L’intervalle entre générations masculines successives correspond de même à l’âge moyen des pères à la naissance de leurs enfants.
  • 3. On utilise éventuellement les expressions cohorte hypothétique, ou cohorte fictive de sens plus général (cf. 116-2).

* * *

Introduction à Demopædia
Préface | Index général
Chapitres : 1. Généralités (index 1) | 2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2) | 3. État de la population (index 3) | 4. Mortalité et morbidité (index 4) | 5. Nuptialité (index 5) | 6. Fécondité (index 6) | 7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7) | 8. Migrations (index 8) | 9. Démographie économique et sociale (index 9)
Pages : 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 20 | 21 | 22 | 23 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 40 | 41 | 42 | 43 | 50 | 51 | 52 | 60 | 61 | 62 | 63 | 70 | 71 | 72 | 80 | 81 | 90 | 91 | 92 | 93