The Demopædia Encyclopedia on Population is under heavy modernization and maintenance. Outputs could look bizarre, sorry for the temporary inconvenience

Dictionnaire démographique multilingue (première édition, 1958)

Personne présente

De Demopædia
Révision datée du 11 février 2010 à 10:05 par NBBot (discussion | contributions) (Paul Vincent et al., éd. 1958)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Personne présente  


La technique des recensements (202-1*) a conduit à établir une distinction entre la population résidante1, ou population de résidence habituelle1 (c’est-à-dire : résidant habituellement au lieu de recensement), et la population présente2 (sous-entendu : dans la commune, le jour du recensement). La première est constituée par l’ensemble des personnes présentes3 (sous-entendu : au lieu de leur résidence habituelle le jour du recensement) et des absents temporaires4 (c’est-à-dire des personnes absentes de leur résidence habituelle lors du recensement). La seconde est constituée par l’ensemble des personnes présentes et des personnes de passage5 (sous-entendu : dans la commune, le jour du recensement). Ces deux façons de dénombrer une population (101-3) ne conduisent pas au même résultat, même pour la population d’un pays pris dans son ensemble. On entend par résidence6 d’un individu, un lieu où il a coutume d’habiter. Les membres des collectivités (110-5) constituent la population des collectivités7. Des règles spéciales régissent d’ordinaire le recensement des personnes sans résidence fixe8, ou sans domicile8.

  • 1. dite aussi : population domiciliée, ou population légale, ou population de droit.
  • 2. dite aussi : population de fait.
  • 5. On appelle hôte de passage une personne de passage qui se trouve être l’hôte d’un ménage (110-3) le jour du recensement. 6 résidence, s. f. — résider, v. i. — résidant, ppr. ff. adj. et résident s. m. En cas de pluralité de résidences, on distingue une résidence principale et une ou plusieurs résidences secondaires.
  • 7. En France, certaines catégories de la population, énumérées par la loi, et vivant au sein de collectivités, sont comptées à part dans les recensements : élèves internes des établissements d’enseignement, militaires encasernés, condamnés détenus dans les prisons, etc. Dans chaque commune, la population comptée à part est ainsi distinguée de la population municipale, qui comprend le reste de la population résidante (310-1) de la commune.
  • 8. Ces personnes constituent à proprement parler la population flottante. Cette expression est toutefois sortie de l’usage, ce qui a éliminé une confusion qui résultait de son emploi au sens de population comptée à part (310-7*).
    En démographie, on préfère parler de résidence (310-6) plutôt que de domicile, l’acception juridique de ce dernier terme pouvant conduire à des erreurs d’interprétation dans certains cas particuliers.


Suite ou compléments...