The Demopædia Encyclopedia on Population is under heavy modernization and maintenance. Outputs could look bizarre, sorry for the temporary inconvenience

40

De Demopædia
Aller à : navigation, rechercher



Introduction à Demopædia
Préface | Index général
Chapitres : 1. Généralités (index 1) | 2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2) | 3. État de la population (index 3) | 4. Mortalité et morbidité (index 4) | 5. Nuptialité (index 5) | 6. Fécondité (index 6) | 7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7) | 8. Migrations (index 8) | 9. Démographie économique et sociale (index 9)
Pages : 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 20 | 21 | 22 | 23 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 40 | 41 | 42 | 43 | 50 | 51 | 52 | 60 | 61 | 62 | 63 | 70 | 71 | 72 | 80 | 81 | 90 | 91 | 92 | 93

Mortalité et morbidité

40

401

On étudie sous le nom de mortalité 1 l’action de la mort sur les populations. La dénomination générique de taux de mortalité 2, englobe tous les taux (133-4) servant à mesurer la fréquence des décès 3 au sein d’une population (101-3) ou d’une sous-population (101-5). En l’absence d’indications contraires, l’expression taux de mortalité doit cependant s’entendre au sens de taux brut de mortalité 4, ou plus précisément de taux brut annuel de mortalité générale 4 (sur le sens de taux brut, cf. 135-8). On désigne ainsi le quotient du nombre annuel des décès observés dans une population par l’effectif moyen 5 de cette population au cours de la période d’observation. Ce taux est généralement exprimé pour mille (sous-entendu : habitants -— cf. 133-4*). Parmi les taux de mortalité calculée pour des sous-populations, mentionnons les taux de mortalité par sexe et par groupe d’âges 6. L’expression taux de mortalité par âge 7 revêt d’ordinaire une signification analogue, car il est rare de calculer des taux de mortalité par année d’âge, voire par groupe d’âges, sans distinction de sexe.

  • 1. Le mot mortalité est parfois employé comme synonyme de taux de mortalité au sens du n° 401-4 (cf. 133-4*).
  • 3. décès, s. m. — décéder, v. i. — décédé, pp. ff. s. m.
    Noter que le mot décès a perdu, en démographie, son sens étymologique de mort naturelle (cf. 422-3*), de sorte que les mots précédents sont respectivement synonymes, dans le langage technique, de : mort, s. f. — mourir, v. i. — mort, pp. ff. s. m.
  • 4. L’expression mortalité générale indique qu’on prend en considération tous les décès, sans distinction (cf. 134-7*).
  • 5. Lorsque la période d’observation s’étend sur plusieurs années, on définit généralement cet effectif moyen, comme la moyenne des estimations de l’effectif (101-6) de la population au milieu de chaque année d’observation.

402

Les études de mortalité différentielle 1 portent sur les différences de mortalité entre groupes. Lorsqu’un groupe présente une mortalité nettement plus élevée qu’un ou plusieurs autres groupes, auxquels on le compare au moins implicitement, on parle parfois de la surmortalité 2 du premier (sous-entendu : par rapport aux autres). On étudie sous le nom de mortalité par profession 3, la mortalité des différents groupes professionnels (352-3). Il convient de ne pas confondre la mortalité par profession avec la mortalité professionnelle 4, qui est une surmortalité directement engendrée par les risques spéciaux associés à l’exercice de telle profession. Parmi ces risques, mentionnons notamment les maladies professionnelles 5.

  • 2. L’expression surmortalité masculine implique une référence à la mortalité féminine correspondante — p. ex. : au même âge.

403

Les taux comparatifs de mortalité 1 (cf. 135-7) sont généralement destinés à comparer le niveau de la mortalité dans diverses populations (101-3), abstraction faite de leurs différences de structure (144-4), et notamment de leur structure par âge (325-6). Un mode de calcul usuel des taux comparatifs, consiste à appliquer les taux par âge observés dans les populations étudiées, aux effectifs d’âge correspondant d’une population-type 2, c’est-à-dire d’une population de structure donnée, prise pour référence, A défaut de taux par âge, cette méthode directe de calcul, dite méthode de la population-type 3, devient inapplicable. On peut alors obtenir indirectement des taux comparatifs, par conversion à la dimension de taux, d’indices (136-2) calculés par la méthode des taux-types 4. Utilisés directement — notamment pour les comparaisons entre sous-populations (101-5) —, les indices obtenus par cette méthode prennent le nom d’indices comparatifs de mortalité 5. Leur calcul s’effectue sur la base d’une mortalité-type 6, c’est-à-dire d’une série de taux-types de mortalité 6 par âge, qu’on applique aux effectifs d’âge correspondant des populations étudiées. La valeur de l’indice pour une population donnée s’obtient en rapportant le nombre global des décès observés 7 dans cette population au nombre ainsi obtenu de décès hypothétiques 8, ou décès calculés 8, ou décès théoriques 8,pris pour base 100 (136-3).

* * *

Introduction à Demopædia
Préface | Index général
Chapitres : 1. Généralités (index 1) | 2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2) | 3. État de la population (index 3) | 4. Mortalité et morbidité (index 4) | 5. Nuptialité (index 5) | 6. Fécondité (index 6) | 7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7) | 8. Migrations (index 8) | 9. Démographie économique et sociale (index 9)
Pages : 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 20 | 21 | 22 | 23 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 40 | 41 | 42 | 43 | 50 | 51 | 52 | 60 | 61 | 62 | 63 | 70 | 71 | 72 | 80 | 81 | 90 | 91 | 92 | 93